Les crédits d’impôt en 2020

Certaines dépenses du quotidien ou investissements dans la résidence principale donnent droit à des avantages fiscaux non négligeables qui entrent dans la catégorie des crédits d’impôts. Epsilium vous en dresse ci-dessous la liste.

Le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile

 

Si vous avez engagé un employé à domicile, qu’il s’agisse d’une femme de ménage, d’une nounou à domicile ou d’un professeur pour une prestation de cours de soutien scolaire, vous pouvez prétendre à un avantage de 50% de crédit d’impôt sur les dépenses engagées dans la limite de 12000€. Ce plafond est majoré de 1500€ par enfant, dans la limite de 15000€. Ce qui vous permet de bénéficier d’une économie d’impôt pouvant aller jusqu’à 7500€.

Crédit d’impôt pour la garde de jeunes enfants

Si vous faites garder votre enfant par une assistante maternelle agréée à l’extérieur de votre domicile, vous bénéficiez alors du crédit d’impôt de 50% des dépenses effectuées, dans la limite de 2300€ par enfant, soit une économie maximale par enfant de 1150€.

Si l’assistante maternelle de votre enfant exerce à votre domicile, c’est le dispositif de l’employé à domicile qui prévaut.

Si vous avez employé parallèlement une nounou à domicile et une nounou à l’extérieur de votre domicile, vous bénéficiez des deux dispositifs de crédit d’impôt sans contrainte mis à part le respect des plafonds indiqués.

Crédit d’impôt pour les équipement en faveur de l’aide aux personnes

Vous êtes propriétaire ou locataire et avez réalisé en 2019 des dépenses dans des équipements spécifiquement conçus pour les personnes âgées et/ou handicapées, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 25% dans la limite de 5000€ de dépense pour une personne seule et 10000€ par couple, plafond majoré de 400€ par personne à charge.

Vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 40% si vous avez réalisé des travaux de protection contre les risques technologiques, avantage plafonné à 20000€ de dépense par logement.

Crédit d’impôt pour les Équipements en faveur de la transition énergétique

Un certain nombre de travaux ou installations d’équipements effectués dans la résidence principale ayant entrainé des dépenses effectuées à compter du 1er janvier 2019 donnent droit à un crédit d’impôt de 30% (sauf si le taux est précisé dans la liste ci-dessous) du montant de la dépense.

Ces dépenses ou investissements sont les suivants :

  • Dépose de cuve de fioul (50% de crédit d’impôt)
  • Chaudière à gaz à très haute performance énergétique (30% avec un plafond de dépense à 3350€
  • Équipement de chauffage à bois
  • Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées (15%)avec 670€ de plafond par équipement.
  • Matériaux d‘isolation thermique des parois opaques avec plafond de 150€/m2 pour les parois isolées par l’extérieur et 100€/m2 pour les parois isolées par l’intérieur.
  • Appareil de régulation de chauffage
  • Matériaux de calorifugeage
  • Pompe à chaleur
  • Pose de l’échangeur souterrain des pompes à chaleur géothermiques
  • Équipement de raccordement à un réseau de chaleur
  • Frais de diagnostic de performance énergétique
  • Compteur individuel de chauffage et d’eau chaude sanitaire
  • Système de charge pour véhicule électrique

Attention, il est nécessaire pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt que les équipements soient fournis par l’entreprise qui procède à la pose et qu’il soit reconnu garant de l’environnement (RGE).

Les plafonds applicables pour les dépenses donnant droit à un crédit d’impôt sont de :

  • 8000 € pour un célibataire
  • 16000 € pour un couple marié + 400€ par personne à charge

Vous avez effectué ces dépenses d’installation ou de travaux sur un bien locatif ? Cela présente également un avantage fiscal pour vous et entre dans le cadre du mécanisme appelé déficit si vous avez opté pour le régime réel. Au moment de déclarer vos revenus locatifs, vous indiquerez les loyers perçus mais aussi les dépenses engagées pour ce bien. Ce qui va mécaniquement faire baisser le revenu déclaré voire l’annuler si les dépenses sont plus importantes que les recettes.

Le plafond des niches fiscales

Attention, tous ces avantages entrent dans le calcul du plafond des niches fiscales qui s’élève à 10000€. (Plafond auquel s’ajoutent 8000€ pour les investissements Girardin ou Sofica).

Sont concernés par le plafond des niches fiscales les investissements ou dépenses suivants :

  • Toutes les dépenses donnant droit au crédit d’impôt citées dans cet article
  • Les investissements immobiliers locatifs défiscalisant pour tous les investissements réalisés après 2013. Ceux réalisés avant 2013 sont soumis à un autre plafond, supérieur.
  • Souscription au capital de PME
  • Parts de FIP, FCPI, Sofica

 

Vous avez la moindre question sur vos droits ou sur le calcul de vos avantages fiscaux, n’hésitez pas à nous appeler au 01.88.32.72.60 ou posez votre question ici : https://www.epsilium.fr/contact/.

 

 

Autres actualités

2020-01-30 14:27:41

Les bonnes raisons d’investir en Loi Pinel en 2020

La loi Pinel qui succède aux anciens dispositifs Duflot et…

Lire la suite

14 février 2020

Le prélèvement à la source : comment ça marche ?

Comment est calculé le taux du prélèvement…

Lire la suite
Demander une simulation Être appelé
Création de site web : AdverisMentions légalesPolitique de protection des données